Prière d’intercession du culte du 8 octobre 2017

 

Seigneur notre Dieu, nous n’avons ni l’amour patient, ni l’amour sans condition dont nous parle l’apôtre Paul. Nous sommes si peu enclins à te prier vraiment que nous avons besoin que tu viennes te glisser dans notre prière, que tu t’insinues entre les mots, que tu transformes nos formules hésitantes en convictions qui nous portent.

 

Tout d’abord, notre Dieu, nous voulons te prier pour notre Église. Celle qui cherche sa voix comme témoin, celle qui cherche sa voie comme communauté des hommes et des femmes tournés vers toi. Nous te prions pour qu’elle soit accueillante et qu’elle soit un endroit privilégié où l’amour fraternel puisse s’amplifier. Non pour l’isoler, mais pour la tourner vers le monde environnant et inciter à comprendre d’où peut surgir la lumière. Ne laisse pas l’Église s’enfermer dans des querelles d’idées, ne la laisse pas se déchirer. Qu’elle soit le témoin vivant où chacun a sa place, avec ses idées, ses envies. Qu’elle appelle à l’écoute et à l’enrichissement. Que notre maison, ici, soit à l’image d’une telle Église : innovante et attentionnée.

 

Oh notre Dieu, nous avons tant de chance, nous qui vivons ici et en ce temps. La Syrie connaît une guerre sanglante, les catastrophes naturelles chassent tant d’hommes et de femmes de leur foyer, etc… Nous te prions pour ce monde de violence où le calme des jours n’existent pas, où la paix ne parvient pas jusqu’aux cœurs. Et partout, chez nous comme à l’autre bout de la terre, nous voulons te confier l’homme ou la femme en danger, affaibli, isolé, déboussolé, en souffrance, désespéré… Nous en connaissons tout près de nous : nous te nommons ces hommes et ces femmes dans notre cœur……

 

Seigneur notre Dieu, notre pays, nos églises se déchirent autour de questions de société comme le mariage pour tous, la PMA, la fin de vie, … L’airain résonne, la cymbale retentit, mais où est l’amour dans ces revendications et  ces manifestations passionnées ? Réintroduis l’écoute, réintroduis l’amour dans nos réflexions, Seigneur. Introduis cette parcelle de toi-même qui peut faire retrouver à l’homme l’importance de l’autre, la richesse de prendre en compte l’avis de chacun. Que l’amour et non la volonté d’avoir raison bouleverse les discussions afin que nos dirigeants, nos politiques puissent réussir des synthèses qui n’excluent personne.

 

Seigneur, nous te confions enfin nos enfants, nos parents, nos proches. Nous te confions nos vies : ralentis le pas de ces vies, pour que nous prenions le temps de te laisser entrer en nous. Multiplie sur notre chemin les signes de ton amour, afin que notre cœur s’ouvre et que nos pas avancent vers ton Royaume. Amen

© Paroisse Protestante de Graffenstaden-Geispolsheim

Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now