LES QUATRE AXES DU PROJET

Le projet de paroisse tel qu'il a été défini et adopté par le conseil presbytéral de Graffenstaden prévoit quatre axes de travail :

- Nous voulons, dans la mesure du possible, reconquérir le terrain paroissial traditionnel, c'est-à-dire regagner tous ceux et          toutes   celles   qui ont été un jour baptisés et confirmés dans l'église.

- Nous voulons attirer les jeunes en leur proposant des modèles qui leur conviennent. Nous voulons étendre cet effort en nous      adressant   également aux familles avec de jeunes enfants.

- Nous voulons, avec l'aide de Dieu, bâtir une communauté vivante et fraternelle qui se caractérise par une dynamique de            l'amour.

- Nous voulons enfin mettre en oeuvre une politique d'expansion, une stratégie offensive, une croissance volontaire basée sur     des actions   d'évangélisation variées, des formations avec une exigence de qualité et permettant une intégration et une prise     de responsabilité rapides.

 

1. LA RECONQUETE DU TERRAIN PAROISSIAL TRADITIONNEL

Il s'agira, dans un premier temps, de toucher tous ceux et toutes celles qui ont, au cours des années passées, perdu le contact avec l'église et de les regagner pour Christ : paroissiens traditionnels, paroissiens "fichés", anciens membres actifs et engagés, parents de catéchumènes, jeunes couples, etc... Il conviendra de leur expliquer, grâce à des entretiens personnels ou à plusieurs, notre projet de paroisse, ce que nous voulons être et devenir : une communauté vivante et fraternelle qui confesse Jésus-Christ, Sauveur et Seigneur. Si notre paroisse veut aller de l'avant avec le Seigneur, ses anciens membres doivent d'abord être unis, réconciliés, guéris des blessures du passé. Ce travail intérieur est tout à fait important et doit être le préalable au témoignage vers l'extérieur.

 

2. GAGNER LES JEUNES ET LES FAMILLES POUR CHRIST

Parallèlement à l'effort de reconquête, on commencera à déployer une stratégie en direction des jeunes : ils sont l'avenir, les piliers de l'église de demain et seront les véritables artisans du Réveil. Cette opération a commencé par la mise en place d'un Culte des enfants (6-12 ans) qui vise à intégrer à la vie paroissiale tant les enfants que leurs parents. Ce travail, entrepris depuis de nombreuses années, commence à porter des fruits. Par l'évangélisation des enfants, on voit beaucoup de jeunes parents s'intéresser à la vie de l'église et revenir au culte. La cellule familiale est une cible prioritaire pour le Culte des Enfants.Un culte des jeunes mensuel a été mis en oeuvre au début de l'année 1995. Ce culte, entièrement conçu et réalisé par les jeunes est à base de musiques et de rythmes modernes; il permet en outre des innovations et des expérimentations constantes. Ce moment de culte est appelé à devenir une composante essentielle du vécu paroissial. D’autres groupes de jeunes doivent naître : après la confirmation, par exemple un groupe de "juniors", puis un groupe de jeunes "aînés" ou encore de jeunes couples, etc...

 

3. UNE COMMUNAUTÉ VIVANTE ET FRATERNELLE

Réactiver le terrain traditionnel, faire l'effort d'intégrer les jeunes, vouloir s'adresser à la famille et en refaire la cellule de base de l'église et de la société : tout cela ne suffit pas encore. Arrivé à ce point, il ne s'agit plus de faire des discours, de longues phrases, mais de VIVRE ce que l'on croit et proclame. Il existe beaucoup d'endroits où la Parole est prêchée correctement, excellemment même, mais on pêche au niveau du vécu. A quoi sert-il de prêcher correctement l'amour et la grâce, si par ailleurs les tensions, les conflits, les jalousies, l'orgueil et l'intolérance minent et sapent la vie en commun ? La foi se vit, elle se met en pratique dans le concret de la vie, des relations quotidiennes, et surtout à l'intérieur même du Corps de Christ, entre chrétiens, entre frères et sœurs.. Le lieu d'incarnation par excellence de réalités telles que l'amour fraternel, le pardon, le service,c'est le tissu communautaire.Des efforts particuliers sont entrepris :- pour établir une réelle communion fraternelle basée sur le respect, l’écoute, l’entraide et l’amour mutuels- pour rendre nos cultes vivants et attrayants- pour mettre en place un accueil de qualité qui se poursuit même jusque dans un accompagnement persévérant des personnes- pour privilégier les moments de convivialité

 

4. L’ÉVANGÉLISATION N’EST PAS UNE OPTION, MAIS UN DEVOIR

Nous vivons dans une société de plus en plus sécularisée, et de moins en moins christianisée. Strasbourg-Sud n'échappe pas à ce constat. L'évangélisation, la re-christianisation, s'avère nécessaire et elle correspond aussi au coeur de Dieu. L'ordre de mission est clair : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit." (Mt 28, 19) Et l'apôtre Paul constate (I Cor. 9, 16) : "Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile!"Le Seigneur nous a confié la vision de la croissance de l'église; nous ne voulons pas seulement entretenir l'existant (ou le restant !), mais gagner ou regagner des âmes. Nous ne voulons pas être attentistes, dans le sens où l'on attend que les gens finissent tôt ou tard par revenir à l'église. Mais nous voulons avoir le courage de sortir de nos quatre murs, du ghetto dans lequel nous nous sommes enfermés : les apôtres, poussés par le Saint-Esprit lors de la Pentecôte, ont eux aussi abandonné leurs peurs et leur réclusion pour aller proclamer dans le monde les merveilles de Dieu. Dieu n'a pas changé ! Confiants dans ses promesses et dans l'assurance que donne son Esprit (II Tim. 1,7 : "Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse"), nous voulons et osons aller de l'avant !L'évangélisation sera le moteur de notre projet de paroisse, la permanente autour de laquelle tout va s'ordonner. Par évangélisation, nous n'entendons pas seulement les campagnes d'évangélisation autour d'un orateur (à la Billy Graham, par exemple); mais encore toute activité ou action qui assure la promotion de l'évangile ou dont les vérités bibliques constituent le fondement. Ce peut être une action de visites à domicile, un concert de louange, un événement festif ou commémoratif, une action de soutien missionnaire ou à portée sociale, une activité traditionnelle (catéchisme, culte,...), une conférence ou toute autre manifestation culturelle (film, vidéo,...), une rencontre conviviale, un camp de vacances, etc... Toutes nos activités (la prière, la formation, la communication et l’ information, le social, la politique financière, l’engagement en fonction des charismes,...) se feront dans une optique d'évangélisation.

 

 

CONCLUSION

Comment mettre ce projet en oeuvre ? Il ne peut être l’affaire de quelques-uns seulement. Chacun de nous doit trouver sa place dans ce vaste projet. D’où la question primordiale de savoir si nous voulons vivre, chacun personnellement et tous ensemble, quelque chose de grand, de beau, de puissant, de profond... Et sommes-nous prêts, par notre engagement et notre investissement, à consacrer l’énergie, le temps et les moyens qu'il faut pour cela ? La réponse appartient à chacun...Cette vision n'est pas qu'un rêve, une utopie. Elle deviendra et sera RÉALITÉ si Dieu trouve des hommes et des femmes de bonne volonté qui oseront se lever et marcheront dans la confiance en sa Parole.Puissions-nous dire avec Josué :"Moi et ma maison, nous servirons l'Éternel." Josué 24, 15

                                                                                                               Graffenstaden, Février 1996

 

 

 

LE PROJET DE PAROISSE

 

 

NECESSITE D'UNE VISION

Pour élaborer un projet de paroisse, deux choses sont nécessaires : connaître le terrain sur lequel on veut agir et connaître Dieu et sa volonté.

Que veut faire le Seigneur ici et autour de Graffenstaden dans les années qui viennent ?

Quelle part pouvons-nous prendre dans ce plan ?

Cette projection dans l'avenir, cela s'appelle "avoir une vision."

Dans la paroisse de Graffenstaden, la base de la vision est constituée par la vision d'un grand RÉVEIL autour de la ville.

Depuis la fin du XVIIIème siècle, le mot réveil désigne un réveil spectaculaire et collectif de la foi..

Il s'agit d'une puissante onction de l'Esprit-Saint qui oeuvre dans les coeurs des gens et produit une prise de conscience de la présence de Dieu et des exigences qui s'y attachent.

Un tel réveil de masse nous est décrit par exemple dans Actes 8, 5 à 8 (le diacre Philippe en Samarie).

D'autres réveils ont eu lieu dans l'histoire de l'église (la Réformation de Luther et Calvin, le réveil missionnaire au XIXème siècle, le réveil liturgique, le réveil biblique, et le dernier en date, le renouveau charismatique, parmi d'autres).

 

 

 

© Paroisse Protestante de Graffenstaden-Geispolsheim

Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now