Sans église pendant 156 ans

En 1678, cette église sera d'abord frappée par la foudre, puis incendiée par les troupes françaises.

À partir de ce moment-là et jusqu'en 1834, soit pendant plus de 150 ans, les membres de la

communauté protestante de Graffenstaden devront se rendre à l'église d'Illkirch pour assister

au culte.

 

Des paroissiens qui se cotisent

En 1834, les paroissiens de la communauté protestante de Graffenstaden se cotisent pour acheter le "Domaine Teustch" qui a connu des épisodes mouvementés. Il s'agit des biens de campagne d'un marchand de vins en faillite, et que sa veuve avait rachetés pour pouvoir les vendre aux paroissiens désirant en faire leur église.

 

Et qui savaient s'engager avec foi

Le Domaine Teutsch s'étend sur 2 hectares et 41 ares. Il a été acheté pour 17.000 francs-or par les 161 protestants de Graffenstaden qui avaient donné mandat à quelques-uns d'entre eux en vue de signer les actes.

 

Malgré des moyens limités

Ils écrivent notamment aux responsables de l'Eglise Protestante : "Nous ne sommes guère riches, mais nous, les 161 protestants de la commune, qui sommes unanimement d'accord, nous arriverons à supporter cette dépense, même le plus pauvre est prêt, selon ses moyens, à apporter sa contribution".

 

En mettant tous la main à la pâte

Pendant sept mois, une équipe de volontaires forte de 10 à 60 personnes effectue, sous forme de bénévolat, les travaux qui vont permettre de transformer le bâtiment ayant servi d'entrepôt, en un lieu de culte. Malgré toute cette aide, les travaux reviendront à 10.000 Francs-or. La maison d'habitation est transformée en presbytère et, à côté de l'église, on aménage un cimetière. Il est non seulement assez rare que des paroissiens soient propriétaires de leur église, mais le cas d'un cimetière privé comme le nôtre est encore beaucoup plus rare. Il semble qu'il n'y ait qu'un seul autre cas en Alsace, et l'un ou l'autre en "France de l'Intérieur".

L'église est finalement inaugurée le 9 novembre 1834, et en 1836, le premier pasteur y est nommé (Théodore Frédéric Horning).

 

Sans relâche

En 1845, commence la construction d'un clocheton implanté sur la charpente existante, suivie de l'installation d'une grande cloche.

En 1848, le facteur d'orgues Wetzel de Strasbourg installe le premier orgue.

En 1862, c'est une nouvelle cloche qui sera ajoutée, puis d'autres encore en 1924 et 1974.

L'orgue sera remplacé en 1901, puis à nouveau en 1963, et avec l'aide de donateurs.

En 1902, ce sont des paroissiennes qui feront don de deux vitraux réalisés par la maison Ott-Frères pour une valeur de 2.000 Marks-or.

L'autel, installé la même année, résulte également d'un don.

 

Nos aînés ont respecté ces racines

 

Nous venons d'insister sur une première époque, celle des "pionniers" ces derniers ayant initié les choses, entre 1834 et 1900.

Deux autres époques vont suivre.

 

Nos parents ont su garder le cap

À partir de 1901, commence l'époque de nos "aînés" qui a duré jusque vers 1980.

Ils ne sont plus là aujourd'hui pour la plupart d'entre eux mais leur oeuvre qui témoigne pour eux. Ceux qui les ont connus ont souvent été marqués par leur engagement sans faille.

Ils ont, malgré deux guerres mondiales, préservé, entretenu et développé le patrimoine légué par les pionniers d'il y a 160 ans. Ils ont également eu à jouer le rôle de bâtisseurs pour répondre aux besoins de leur époque. C'est ainsi qu'ils ont été conduits à construire le "campanile" pour remplacer le clocheton proche de la ruine.

La construction du Foyer date des années 30 et procédait d'un engagement fort en faveur des jeunes, des loisirs (la télévision n'existait pas encore) et de la lutte contre l'alcoolisme.

 

La vision des héritiers

 

Nous représentons aujourd'hui la génération des héritiers. Nous avons en charge de respecter le patrimoine qui nous a été légué par nos prédécesseurs, de le préserver de toute dégradation en l'entretenant correctement, et de l'adapter aux besoins de notre époque. Les gros travaux de 2016-2018 en témoignent (mise aux normes, parking, aménagement du cimetière, salle "Pélican", cuisine, etc).

Notre vision c'est de continuer à bâtir une communauté telle que Dieu la désire. Dieu nous a richement bénis dans le passé, mais il va continuer à nous bénir si nous nous mettons tous ensemble, pour faire grandir Son Royaume dans l'amour, à travers la louange, la formation, la prière et le partage, le culte et les sacrements.

 Notre église a des racines extraordinaires 

Une Paroisse qui date de 1525

Les origines de la Paroisse Protestante de Graffenstaden remontent à l'année 1525, lorsque les communautés de l'époque demandent un pasteur protestant.

Elles l'obtiennent en 1533 et les cultes ont lieu dans une église dédiée à St. Nicolas

et à Ste Catherine, et qui était située près de l'actuel "Pont du péage".

© Paroisse Protestante de Graffenstaden-Geispolsheim

Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now